Les trois menhirs

Le Cotentin était habité aux époques les plus anciennes et il semble bien que la population primitive se soit fixée de préférence sur le littoral. On a ainsi trouvé principalement près des côtes des armes et outils de la période paléolithique durant laquelle les hommes n’utilisaient que des pierres qu’ils façonnaient grossièrement, en détachant des éclats.

De la préhistoire subsistent quelques beaux mégalithes : trois menhirs, situés en partie sur la commune de Saint-Pierre-Eglise, aussi appelés les « Trois Princesses ».

Le premier menhir, la Haute Pierre, se trouve à Saint-Pierre-Eglise au lieu-dit Hacouville, non loin de la chapelle de Lourdes. Cette pierre mesure 2,80 mètres de haut et 1,80 mètres et se trouve enfoncée en terre.

La Haute Pierre

La Haute Pierre des 3 menhirs

La Longue Pierre

La Longue Pierre des 3 menhirs

La Pierre Plantée

La Pierre Plantee les 3 menhirs

Le deuxième menhir, la Longue Pierre, est peut-être le plus considérable de tous ceux du département. C’est un énorme pilier de 4,10 mètres de haut. Il est situé au triage du Plat Douet, proche d’un ruisseau qui sépare Saint-Pierre-Eglise de Cosqueville.

Le troisième menhir, la Pierre Plantée, situé sur la commune de Cosqueville, forme un triangle avec les deux précédentes. Située près du Grand Manoir, ce menhir de 3 mètres de haut est remarquable, se terminant en une espèce de tête conique.

Ces trois menhirs datent de 5000 à 2500 avant J-C.

La légende raconte qu’au centre de ce triangle se trouve enfoui un trésor considérable : la dot des trois princesses, ainsi que sont désignées les trois pierres dans le pays. Ceci expliquerait le creusement de l’étang du Pélot au lieu-dit Hacouville.

moulin étang du pélo Saint-Pierre-Eglise